Déclaration officielle.

La Grande Loge Égyptienne de France, émanation de Gérard KLOPPEL, dans la filiation de Robert AMBELAIN, créée sous forme d'une association loi 1901, enregistrée au JO, le 25 octobre 2007 a failli disparaitre.

Début 2009, nous avons pris notre indépendance face à Joseph Castelli, il restait seulement 3 loges.

Après un travail intensif, de plus de 5 années, nous ne pouvions êtres que satisfait.

Le 9 mai 2014, il était précisé :

Un bilan très positif après 5 années.
La GLEDF, en février 2009, s'est reconstruite à partir de 3 loges symboliques, dont 2 seulement, sont encore sur les registres (Bergerac et Rouen).
Pour le convent, nous sommes heureux d'annoncer que les membres de la GLEDF peuvent aujourd'hui s'appuyer sur 44 loges.
20 loges symboliques
6 collèges de perfection
5 chapitres
3 aréopages
4 loges magistrales
4 loges hermétiques
2 Loges d'études et de recherches "Docte Loge"
- Docte Loge alpha : (Étude des rites égyptiens et de leurs sources)
- Docte Loge bêta : (Étude du rite de Memphis)

Spécificité de ces 2 "Docte Loge", elles sont ouvertes à tous les F.°. M.°. Maîtres, intéressés par le thème de travail, quelque soit leur Obédience.

En tant que Grand Maître, ayant été le principal moteur de la restructuration de l'ensemble, malgré le fait d'avoir été réélu pour 3 ans, j'ai souhaité arrêter à la fin de la première année.

Cela est sans doute le résultat de la non cordonite, l'envie de transmettre (nous ne sommes pas en maçonnerie pour des titres, mais pour servir), de poursuivre mon élévation personnelle dans d'autres sphères, de très gros problèmes de santé et donc d'une certaine lassitude.

Conformément à nos Grandes Constitutions et Règlements Généraux, il n'y avait que 2 personnes en capacité pour prendre la succession sachant que l'un d'entre eux n'était pas candidat.

J'ai donc informé de mon souhait de démission du poste de Grand Maître de la GLEDF.

Sachant que j'attendais que tout soit bien mis en place, pour également, quelque temps après, démissionner de mon poste de Grand Maître International, Président du Souverain sanctuaire International du Régime Égyptien de Memphis & Misraïm.

Comme envisagé, R. M. à été proposé à l'unanimité par le convent pour être le nouveau Grand Maître, après ratification, conformément à l'article 23 de nos Grandes Constitutions, par le Souverain sanctuaire International.

Hélas rien ne s'est passé comme prévu, et un coup d'état, tant sur le REMM que sur la GLEDF, a été mis en place afin de transformer maintenant, le REMM en Ordre Maçonnique oriental de Memphis-Misraïm et la GLEDF en Grande Loge Égyptienne Régulière de France.

Je me suis opposé à ces faux et usage de faux.

Le résultat est une campagne d'insultes, de menaces et de la délation orchestrée, auprès de ceux avec lesquels je travaille, dans d'autres sphères, provocant des dysfonctionnements dans celles-ci.

Ma volonté n'a pas changé, je souhaite toujours tout transmettre, et ce dans les délais les plus brefs, mais pas à des personnes coupables de faux, d'usage de faux et délations.

Dès qu'une équipe saine aura pu se mettre en place, je transmettrais tout, absolument tout, ce qui permettra à tous de voir que j'ai gérer l'ordre en toute impartialité et toute honnêteté, dans le seul souci de permettre à tous de disposer d'un outil au service de leur progression personnelle.

Je quitterais alors la Maçonnerie Égyptienne et au mieux, accepterais un titre honorifique, comme me l'ont proposé plusieurs Grands Officiers.

Dès que cela sera mis en place, si bien entendu, l'un ou l'autre souhaite une aide totalement informelle, je répondrais présent.

Dans l'attente, je suis contraint, avec un immense regret, de prendre les dispositions légales qui m'incombent, afin de me retirer en toute quiétude et dans la stricte légalité.

J'ai dit.