Coup d'état au REMM.

Acte 1.

Nous avions préparé, avec A. P., 1er Patriarche Grand Conservateur de l’Ordre - 98e degré du Régime Égyptien de Memphis & Misraïm, une réunion du SSI, après le convent, soit le dimanche matin 11 mai, pour  valider divers points.

Il était convenu que ne pouvant être physiquement présent, j'animerais en tant que Président, la dite réunion, en liaison par skype ou si cela n'était pas possible, par téléphone.

Ce dimanche matin, personne ne s'est manifesté.

Personnellement, j'ai essayé à très nombreuses reprises de joindre A. P. et les deux autres personnes invitées à cette réunion, soit A. C. et R. M., à mon grand désespoir, je n'ai obtenu que des répondeurs.

En fin de matinée, je réussis à être en ligne avec A. P., qui me donne quelques vagues indications sur ce qui avait été débattu lors de la réunion et m'indique qu'il envoie un compte rendu.

A réception de ce compte rendu, que j'ai attentivement lu, j'ai été effaré.

Il était clairement indiqué que j'étais présent à la réunion et bien entendu que j'avais voté toutes les décisions  indiquées dans ce compte rendu.

J'ai immédiatement pris contact avec A. P. en lui précisant que, en tant que Président du SSI, je ne pouvais pas cautionner un faux et que cette réunion ne pouvait être qu’une réunion de travail, qui pourrait être utile dans le cadre d'une prochaine réunion faite cette fois de manière légale.

Mon refus de valider ce faux, a entrainé une réaction quasi violente de A. P. avec des insultes, agrémentées du titre d’égotique.

C'était, sans que je le sache, le premier acte du coup d'état fomenté.

 

Très prochainement, l'acte 2 de ses agissements immoraux, qui vont présenter de nouvelles insultes, des menaces et de la délation, ce que je n'apprendrais que plus tard. 

 

×